stop
play
  • Le site de La Nouvelle Réserve

    IMG_7872Ils ont désormais un site avec pour l’instant essentiellement les renseignements pratiques (pour y aller, commander un livre), et l’agenda des nombreuses activités et rencontres avec des écrivains.

    Et surtout, allez les voir pour acheter et commander des livres!

  • La Nouvelle Réserve à Limay : allons-y !

    nouvelle reserveJ’ai mis du temps à écrire quelque chose (trop occupé!!!), mais cela fait des semaines que je profite de cette nouvelle librairie dans le Mantois…comme client.

    Et à chaque fois je rencontre l’un ou l’autre de nos anciens clients, parfois venu pour la première fois dans ce nouveau lieu.

    Y aller est très simple. On est à 800 mètres de la Collégiale de Mantes, on traverse la Seine. Après le rond-point on prend en face l’avenue qui monte : premier feu rouge à droite et on y est (à côté du marchand de bois Accolet) 5 rue du Maréchal Foch à Limay (un peu plus guerrier que notre avenue Jean Jaurès!).

    reserve_nouvelles_2052015_1

    Faites -vous à votre tour votre opinion. Mais beaucoup d’anciens amis de La Réserve ont trouvé là de nouvelles habitudes, de nouveaux tempéraments et de nouveaux visages (sauf Claire qui était avec nous à Mantes-la-Ville la dernière année. Des livres à acheter et des rencontres avec des auteurs. Et plein d’autres choses.

    Ci joint un article des Nouvelles des 2 rives qui dit assez bien les choses.

     

  • Pour nous retrouver, il y a également la page Facebook

    http://www.facebook.com/librairielareserve

[Arrive un vagabond],  de Robert Goolrick (éd. Anne Carrière)

Arrive un vagabond, de Robert Goolrick (éd. Anne Carrière)

Tout le monde se souvient, dans la petite ville tranquille de Bloomsburg en Virginie, du jour où, au cours de l’été 1948, arriva Charlie Beale. Il est chargé de deux valises, l’une contient ses couteaux de boucher, l’autre une grosse somme d’argent.

Dès lors une menace s’installe, le drame s’insinue, le destin est en marche.

Charlie Beale est un homme bon et honnête et n’aspire qu’à le rester, il trouve un travail et se lie d’une profonde amitié avec le couple qui l’emploie, et plus encore avec Sam, leur fils de cinq ans.

Mais un jour il rencontre Sylvan Glass, une jeune femme élégante, habillée comme les stars de cinéma hollywoodien qu’elle vénère, mariée à un homme puissant aussi riche que détestable. Pour Charlie Beale c’est le coup de foudre. C’est ainsi que sa vie et que celle de ses proches va basculer.

Les personnages sont touchants, vibrants et comme dans Féroces, le bouleversant roman autobiographique de Robert Goolrick . On retrouve, superbement écrit, le thème de l’enfance blessée, de l’innocence trahie par des adultes fragiles et instables.

L’enfance est l’endroit le plus dangereux qui soit, personne n’en sort indemne .