stop
play
  • La Nouvelle Réserve à Limay : allons-y !

    nouvelle reserveJ’ai mis du temps à écrire quelque chose (trop occupé!!!), mais cela fait des semaines que je profite de cette nouvelle librairie dans le Mantois…comme client.

    Et à chaque fois je rencontre l’un ou l’autre de nos anciens clients, parfois venu pour la première fois dans ce nouveau lieu.

    Y aller est très simple. On est à 800 mètres de la Collégiale de Mantes, on traverse la Seine. Après le rond-point on prend en face l’avenue qui monte : premier feu rouge à droite et on y est (à côté du marchand de bois Accolet) 5 rue du Maréchal Foch à Limay (un peu plus guerrier que notre avenue Jean Jaurès!).

    reserve_nouvelles_2052015_1

    Faites -vous à votre tour votre opinion. Mais beaucoup d’anciens amis de La Réserve ont trouvé là de nouvelles habitudes, de nouveaux tempéraments et de nouveaux visages (sauf Claire qui était avec nous à Mantes-la-Ville la dernière année. Des livres à acheter et des rencontres avec des auteurs. Et plein d’autres choses.

    Ci joint un article des Nouvelles des 2 rives qui dit assez bien les choses.

     

  • Pour nous retrouver, il y a également la page Facebook

    http://www.facebook.com/librairielareserve

  • Le site de La Nouvelle Réserve

    IMG_7872Ils ont désormais un site avec pour l’instant essentiellement les renseignements pratiques (pour y aller, commander un livre), et l’agenda des nombreuses activités et rencontres avec des écrivains.

    Et surtout, allez les voir pour acheter et commander des livres!

[Guerre sale] de Dominique Sylvain (éd. Viviane Hamy)

Guerre sale de Dominique Sylvain (éd. Viviane Hamy)

Je viens de relire le prologue (que j’avais totalement oublié, mais sans doute sont-ils faits pour cela : tout est dit, mais on ne sait pas encore de quoi ça parle) : on enterre un journaliste assassiné à Kinshasa, et c’est son ami Toussaint, un flic français, qui nous le raconte. Et qui sera assassiné lui aussi avant même que le récit ne commence vraiment.

Et si maintenant je vous cite la dernière phrase du livre (« Tu as tort. »), il vous reste encore tout ce roman de Dominique Sylvain à découvrir. Avec pas mal de surprises!

Guerre sale, c’est peu de le dire, quand on voit le mode opératoire des assassinats! En même temps c’est normal quand ces meurtres croisent la trace d’un politicien véreux et d’un avocat surnommé « Mister Africa », dont les épais dossiers sur la Françafrique sont convoités par plus d’un. Même quand il s’agit d’une enquête pour la Brigade criminelle, les « services » ne sont pas loin. Ca devient alors effectivement très sale, et tout le petit monde, assez pittoresque et attachant, créé par Dominique Sylvain n’est pas de trop pour venir en aide au commandant Sacha Duguin.

Un roman dont certains protagonistes étaient déjà présents dans l’Absence de l’ogre, paru en 2007, sans pour autant que Guerre sale en soit la suite.

Un roman rondement mené et qui secoue à la fois nos neurones et notre sensibilité. Un noir bien serré.