stop
play
  • Pour nous retrouver, il y a également la page Facebook

    http://www.facebook.com/librairielareserve

  • Le site de La Nouvelle Réserve

    IMG_7872Ils ont désormais un site avec pour l’instant essentiellement les renseignements pratiques (pour y aller, commander un livre), et l’agenda des nombreuses activités et rencontres avec des écrivains.

    Et surtout, allez les voir pour acheter et commander des livres!

  • La Nouvelle Réserve à Limay : allons-y !

    nouvelle reserveJ’ai mis du temps à écrire quelque chose (trop occupé!!!), mais cela fait des semaines que je profite de cette nouvelle librairie dans le Mantois…comme client.

    Et à chaque fois je rencontre l’un ou l’autre de nos anciens clients, parfois venu pour la première fois dans ce nouveau lieu.

    Y aller est très simple. On est à 800 mètres de la Collégiale de Mantes, on traverse la Seine. Après le rond-point on prend en face l’avenue qui monte : premier feu rouge à droite et on y est (à côté du marchand de bois Accolet) 5 rue du Maréchal Foch à Limay (un peu plus guerrier que notre avenue Jean Jaurès!).

    reserve_nouvelles_2052015_1

    Faites -vous à votre tour votre opinion. Mais beaucoup d’anciens amis de La Réserve ont trouvé là de nouvelles habitudes, de nouveaux tempéraments et de nouveaux visages (sauf Claire qui était avec nous à Mantes-la-Ville la dernière année. Des livres à acheter et des rencontres avec des auteurs. Et plein d’autres choses.

    Ci joint un article des Nouvelles des 2 rives qui dit assez bien les choses.

     

Nos amis égyptiens : vive le peuple, vivent les écrivains !

Nos amis égyptiens : vive le peuple, vivent les écrivains !

D’abord notre ami Sonallah Ibrahim qui est venu à la Réserve pour son livre Amrikanli. Magnifique soirée et c’est vrai qu’on a pensé à lui dès le début des événements d’Egypte.

Ce soir-là, à La Réserve, Sonallah disposait d’un traducteur de luxe :  Elias Sanbar, excusez du peu!

Alors quel bonheur de le retrouver grâce à Médiapart, un site auquel je suis abonné avc un grand bonheur. Et franchement, les 9 € par mois sont bien employés !

Pour retouver Sonallah Ibrahim et ses romans à la Réserve c’est simple. Par exemple :

Son plus politique, et en même temps littérairement très construit : Warda.

Son plus intime : Le petit Voyeur.

Le plus « actuel », avant les événements actuels : un universitaire égyptien dans l’Amérique de Bush.

Attendons le suivant, même si on se doute qu’il doit être un peu occupé en ce moment.

Un mot pour finir pour évoquer un autre de nos invités égyptiens : Khaled Al Khamissi, que nous avons reçu à la réserve en septembre 2009 pour son roman Taxi.

Son livre est une formidable auscultation des ressentis, des réactions du peuple égyptien à travers des histoires mettant en scène des chauffeurs de taxi.

On peut retrouver Khaled Al Khamissi, interviewé par Pascale Clark depuis Le Caire, sur France Inter, cliquer ICI.

Tous ces romans ont été publiés par Actes-Sud.