stop
play
  • Le site de La Nouvelle Réserve

    IMG_7872Ils ont désormais un site avec pour l’instant essentiellement les renseignements pratiques (pour y aller, commander un livre), et l’agenda des nombreuses activités et rencontres avec des écrivains.

    Et surtout, allez les voir pour acheter et commander des livres!

  • Pour nous retrouver, il y a également la page Facebook

    http://www.facebook.com/librairielareserve

  • La Nouvelle Réserve à Limay : allons-y !

    nouvelle reserveJ’ai mis du temps à écrire quelque chose (trop occupé!!!), mais cela fait des semaines que je profite de cette nouvelle librairie dans le Mantois…comme client.

    Et à chaque fois je rencontre l’un ou l’autre de nos anciens clients, parfois venu pour la première fois dans ce nouveau lieu.

    Y aller est très simple. On est à 800 mètres de la Collégiale de Mantes, on traverse la Seine. Après le rond-point on prend en face l’avenue qui monte : premier feu rouge à droite et on y est (à côté du marchand de bois Accolet) 5 rue du Maréchal Foch à Limay (un peu plus guerrier que notre avenue Jean Jaurès!).

    reserve_nouvelles_2052015_1

    Faites -vous à votre tour votre opinion. Mais beaucoup d’anciens amis de La Réserve ont trouvé là de nouvelles habitudes, de nouveaux tempéraments et de nouveaux visages (sauf Claire qui était avec nous à Mantes-la-Ville la dernière année. Des livres à acheter et des rencontres avec des auteurs. Et plein d’autres choses.

    Ci joint un article des Nouvelles des 2 rives qui dit assez bien les choses.

     

Trois romans, trois femmes écrivains : une littérature originale et un univers singulier.

Trois romans, trois femmes écrivains : une littérature originale et un univers singulier.

Les derniers livres que j’ai lus et aimés :

Le roi n’a pas sommeil, de Cécile Coulon (éd. Viviane Hamy)

Un léger déplacement, de Marie Sizun (éd. Arléa)

Rêves oubliés, de Leonor de Recondo (éd. Sabine Wespieser)

Trois romans, trois femmes écrivains qui nous font découvrir une littérature originale et un univers singulier.

Le roi n’a pas sommeil est un roman fascinant et énigmatique qui nous raconte la sombre destinée de Thomas Hogan, un enfant vulnérable qui tente de surmonter un héritage familial pesant. Cécile Coulon installe dès les premières pages une tension, le drame est là, grave et mystérieux servi par une écriture sobre et incisive. Son univers est empreint d’une certaine littérature américaine qui n’est pas sans rappeler John Steinbeck qu’elle cite en exergue.

Avec Un léger déplacementMarie Sizun signe un roman d’une écriture fine est sensible. Ellen est libraire et vit à New York depuis 35 ans. Après le décès de sa belle-mère elle rentre en France vendre l’appartement de celle-ci. En même temps qu’elle retrouve le Paris qu’elle aimait tant, ce sont par petites touches, les souvenirs qui refont surface. Le passé s’éclaire à la lumière d’un léger déplacement…

Rêves oubliés de Leonor de Recondo est un roman lumineux et délicat qui au plus près du quotidien nous décrit La douleur de l’exil, de la fragilité de l’existence de ces êtres privés à jamais d’une part d’eux-même. C’est l’histoire d’une famille espagnole qui en 1936 quitte sa terre, quitte sa maison sans rien emporter, comme si elle partait pour un simple pique-nique pour ne pas éveiller les soupçons. Une famille qui s’installe dans un ailleurs et y attend le moment du retour. Ama dans le secret de son carnet intime écrit pour apprivoiser l’attente, la solitude, l’angoisse.

Nous sommes ici depuis de si nombreux mois et je réalise seulement au soir de cette triste journée que nous avons vécu uniquement dans l’espoir du retour. Ce rêve a lentement embrumé nos esprits, et maintenant la réalité nous frappe de plein fouet, fermant brutalement les frontières. Tant que le dictateur sera au pouvoir, nous ne pourrons pas revenir, nous le savons. Je ressens une blessure vive, une blessure de chair indescriptible, l’amour d’une terre, de ses odeurs, de ses rires, de sa langue que je perds irrémédiablement. J’y laisse mon insouciance, une légèreté de l’âme qui depuis trois ans s’est plombée de silences et de faux espoirs.

Un gros coup de cœur pour ce magnifique roman pudique et sensible.

{ }