stop
play
  • Pour nous retrouver, il y a également la page Facebook

    http://www.facebook.com/librairielareserve

  • La Nouvelle Réserve à Limay : allons-y !

    nouvelle reserveJ’ai mis du temps à écrire quelque chose (trop occupé!!!), mais cela fait des semaines que je profite de cette nouvelle librairie dans le Mantois…comme client.

    Et à chaque fois je rencontre l’un ou l’autre de nos anciens clients, parfois venu pour la première fois dans ce nouveau lieu.

    Y aller est très simple. On est à 800 mètres de la Collégiale de Mantes, on traverse la Seine. Après le rond-point on prend en face l’avenue qui monte : premier feu rouge à droite et on y est (à côté du marchand de bois Accolet) 5 rue du Maréchal Foch à Limay (un peu plus guerrier que notre avenue Jean Jaurès!).

    reserve_nouvelles_2052015_1

    Faites -vous à votre tour votre opinion. Mais beaucoup d’anciens amis de La Réserve ont trouvé là de nouvelles habitudes, de nouveaux tempéraments et de nouveaux visages (sauf Claire qui était avec nous à Mantes-la-Ville la dernière année. Des livres à acheter et des rencontres avec des auteurs. Et plein d’autres choses.

    Ci joint un article des Nouvelles des 2 rives qui dit assez bien les choses.

     

  • Le site de La Nouvelle Réserve

    IMG_7872Ils ont désormais un site avec pour l’instant essentiellement les renseignements pratiques (pour y aller, commander un livre), et l’agenda des nombreuses activités et rencontres avec des écrivains.

    Et surtout, allez les voir pour acheter et commander des livres!

Vendredi 13 juin : Pierre Dardot et Christian Laval

Vendredi 13 juin : Pierre Dardot et Christian Laval

v_dardot communVendredi 13 juin à 20 h 45 nous recevrons pour la troisième fois à La Réserve Christian Laval et Pierre Dardot.

Depuis La Nouvelle Raison du monde et Marx prénom Karl, ces auteurs sont connus des habitués de La Réserve qui s’intéressent aux réflexions vraiment innovantes dans le domaine de la philosophie et de la politique.

Les quelques lignes ci-dessous montreront l’intérêt de cette démarche pour celles et ceux qui se sont impliqués lors de récentes échéances citoyennes.

Partout dans le monde, des mouvements contestent l’appropriation par une petite oligarchie des ressources naturelles, des espaces et des services publics, des connaissances et des réseaux de communication. Ces luttes élèvent toutes une même exigence, reposent toutes sur un même principe : le commun. Pierre Dardot et Christian Laval montrent pourquoi ce principe s’impose aujourd’hui comme le terme central de l’alternative politique pour le XXIe siècle : il noue la lutte anticapitaliste et l’écologie politique par la revendication des « communs » contre les nouvelles formes d’appropriation privée et étatique ; il articule les luttes pratiques aux recherches sur le gouvernement collectif des ressources naturelles ou informationnelles ; il désigne des formes démocratiques nouvelles qui ambitionnent de prendre la relève de la représentation politique et du monopole des partis. (Présentation de l’éditeur.)v_Dardot-Laval

J’aurais eu du mal à mieux résumer les enjeux de ce livre imposant, exigeant (550 pages) , mais accessible, car les auteurs ont tenu à consacrer les 100 dernières pages à des « propositions politiques », certes étayées par les démonstrations précédentes, mais qui peuvent se lire et se discuter indépendamment. Connaissant les grandes qualités pédagogiques des auteurs, tout est donc en place pour un débat stimulant. Pierre Dardot et Christian Laval, Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle, éd. La Découverte, 25 €.