stop
play
  • Marc Dufumier à La Réserve mercredi 14 mars 20 h45

    Sur le bio, l’agriculture, les rapports Nord Sud. Un débat organisé avec la Biocoop du Mantois

  • nouveaux horaires à La Réserve Mantes-la-Ville

    Du mardi au samedi de 9 h 30 à 19 h 30 sans interruption. Feré dimanche et lundi.

  • commandez par Internet à La Réserve

    par mail à  commande@librairielareserve.fr

    et retirez votre livre à La Réserve. Vous êtes prévenu par mail dès que le livre est disponible (mis de côté ou commandé pour vous).

  • Pour nous retrouver, il y a également la page Facebook

    http://www.facebook.com/librairielareserve

  • Hélas La réserve à Epône c’est fini ! La Biocoop continue, bien sûr !
  • ESPACE LIBRAIRIE LA RESERVE A EPONE : LE BLOG

    Pour suivre toute l’actualité dans l’Espace librairie La Réserve à Épône, retrouvez notre blog en cliquant ICI.

    Hélas La réserve à Epône c’est fini ! La Biocoop continue, bien sûr !

Trois romans, trois femmes écrivains : une littérature originale et un univers singulier.

par Laurence Pillet
Trois romans, trois femmes écrivains qui nous font découvrir une littérature originale et un univers singulier : Cécile Coulon, Marie Sizun et Leonor de Recondo.

Le livre de Dave de Will Self (trad. Robert Davreu, éd. de L’Olivier)

[par Nathalie Goldgrab] Accrochez vos ceintures : turbulences en vue… Décollage immédiat pour le « monde joujouesque » d’un drôle de Gus promu au rang de divinité !

Rencontre avec Danièle Merahi à propos de Joan Littlewood

Joan Littlewood fut une figure marquante du théatre populaire britannique et européen dans les années 1950 jusqu ‘en 1974.
Praticienne et analyste du théâtre, Danièle Mérahi nous dresse le portrait d’une femme insoumise.

Nancy Huston à Mantes-la-Jolie le 18 septembre au CAC

Ce sera la quatrième invitation de Nancy Huston par La Réserve depuis 1993. Cette fois ce sera au CAC Georges Brassens. Autour de son dernier roman : Infrarouge.

Infrarouge de Nancy Huston (éd. Actes Sud)

[par Stéphane Bernard]
« Infrarouge » est un roman palpitant sur le parcours affectif, traumatique, amoureux, sensuel et érotique d’une femme, Rena, artiste photographe. On passe en 300 pages par beaucoup d’émotions, de sensations, de réflexions, mais toujours à travers une lecture prenante et passionnée.

Purge de Sofi Oksanen (trad. Sébastien Cagnoli, éd. Stock / La Cosmopolite)

[par Nathalie Goldgrab]
« Purge » retrace donc la rencontre entre deux femmes et deux générations dans un pays au passé politique mouvementé l’Estonie. Le vacarme assourdissant de la violence historique va se mêler aux existences personnelles tragiques. Des liens cruels mais indéfectibles vont se tisser entre les deux femmes. Des personnages intenses, vibrants, extraordinairement convaincants.Une jeune auteure audacieuse et talentueuse : résolument à lire et à suivre…

Photo de groupe au bord du fleuve, d’Emmanuel Dongala (éd. Actes Sud)

Après les enfants soldats de Johnny chien méchant, Emmanuel Dongala met en scène dans son nouveau roman un groupe de femmes casseuses de pierre.
Ce roman est autant le récit d’un conflit social que celui d’un combat politique. Se battre jusqu’au bout pour ne plus être exploitées et se faire respecter, tel est le but des ces femmes qui n’ont plus rien à perdre.

Un voile. Un certain mois de juin (journal),  de Bérangère Lefranc (éd.Michalon)

Artiste plasticienne, Béatrice Lefranc a décidé d’éprouver, pendant un mois, le vécu et le ressenti d’une femme entièrement voilée. Ce livre est son journal.

Le Quai de Ouistreham de Florence Aubenas (éd. de l’Olivier)

C’est un plongeon au cœur de la précarité que nous effectuons auprès de Florence Aubenas. Avec elle, nous partageons le quotidien fragile d’une dizaine de précaires, devenus des quasi-personnages de roman.
Sur le ferry, nous tanguons, éponge à la main, dans la frénésie du métier ingrat et éprouvant de femme de ménage.
A Pôle-Emploi, nous entrons dans [...]

Mort en lisière de Margaret Atwood (coll Pavillons poche, éd. R Laffont)

Dix récits : la plupart racontés par des femmes. Ces nouvelles ont en commun la solitude et les questions existentielles d’un personnage face à un événement décisif dans sa vie.

Fille noire, fille blanche, de Joyce Carol Oates (éd. Philippe Rey)

Une fois de plus, Joyce Carol Oates nous plonge avec délectation dans un roman psychologique complexe dont elle a le secret. C’est avec art qu’elle dissèque l’Amérique des années 70, le racisme ambiant. A travers ces portraits de femmes, Oates nous décrit deux êtres que tout oppose, mais qui, au final, ont les mêmes peurs, les mêmes défaillances, la même solitude et le même lourd héritage familial.

Fille noire, fille blanche, de Joyce Carol Oates (éd. Philippe Rey )

Pennsylvanie, 1974 : le traumatisme de la guerre du Viêt-Nam est encore douloureux, le scandale du Watergate vient d’ébranler l’administration Nixon et entacher son credo « la loi et l ‘ordre », les luttes violentes des années 60 ont permis au mouvement des droits civiques d’amorcer une meilleure intégration de la population noire dans la société. C’est dans cette Amérique bousculée et en pleine mutation que deux jeunes filles de 18 ans partagent la même chambre au Schuyler College.

La philosophie de Lao Zhang, de Lao She (éd. Philippe Picquier)

Ce premier roman de Lao She, traduit pour la première fois en français, aborde des thèmes chers à l’écrivain chinois ; thèmes qu’il ne cessera plus d’évoquer à travers ses œuvres. Un pur moment de délice !

La Faculté des rêves, de Sara Stridsberg (La Cosmopolite, Stock)

Qui est Valérie Solanas ? Elle est l’auteur de Scum, un manifeste pour la destruction des hommes, et s’est surtout rendue célèbre par sa tentative d’assassinat contre Andy Warhol à la fin des années soixante.

Mais qui était vraiment Valérie Solanas ?

Ce que je sais de Vera Candida de  Véronique Ovaldé  (éditions de l’Olivier)

Trois femmes, trois générations, quelque part en Amérique du Sud, partageant un destin commun de maternité violée, arrachée, subie.

Trois fortes personnalités dignes, droites et fières, malgré les handicaps de la vie comme la pauvreté, la prostitution ou le simple fait d’être née femme, de père inconnu, renié, caché.

Ce n’est pas un roman sur la misère sociale [...]

Hors champ de Sylvie Germain (éd. Albin Michel)

Imaginez que vous disparaissiez progressivement de la vue et de la vie des autres, à votre insu.

Vous êtes là, avec la sensation d’être bien vivant, mais on ne vous voit plus, on ne vous entend plus, on ne fait plus attention à vous.

Votre mère, vos amis, vos collègues, après vous avoir vu vous estomper progressivement, [...]

Le Chœur des femmes, Martin Winckler (P.O.L.)

Jean Atwood est un jeune femme médecin très brillante qui termine son internat avant de devenir chef de service.
Forte tête, habituée à se battre dans un monde masculin pour imposer ses compétences et se faire une place parmi les grands pontes, elle se sent la vocation de la chirurgie du corps féminin. Couper, inciser, réparer [...]