stop
play
  • Commandez par Internet à La Réserve

    par mail à commande@librairielareserve.fr et retirez votre livre à La Réserve. Vous êtes prévenu par mail dès que le livre est disponible (mis de côté ou commandé pour vous). Attention nous ne traiterons vos commandes qu’à partir du 20 août!

  • Pour nous retrouver, il y a également la page Facebook

    http://www.facebook.com/librairielareserve

Vie et luttes des Sans Terre au sud du Brésil, de Susana Bleil (éd. Karthala)

par Marie-France Bied-Charreton
Un livre extraordinaire, par une sociologue brésilienne, sur une occupation de terres au Parana. Avec une préface de Luc Boltanski.

Fermeture éclair, de Carl Aderhold (éd. J.-C. Lattès)

par Tiennot Grumbach
Ce livre aborde de front dès sa première partie un sujet peu abordé dans les romans : l’emploi, ou plutôt sa perte, les délocalisations et leurs conséquences, individuelles et collectives.

L'Art français de la guerre d’Alexis Jenni (éd. Gallimard)

par Stéphane Bernard
La guerre, la peinture, l’identité nationale, l’Indochine, l’Algérie et les banlieues dans un roman passionnant. Une histoire d’amitié et de transmission. Le choc de la rentrée littéraire!

L'Homme à la carabine de Patrick Pécherot (éd. Gallimard)

par Stéphane Bernard
Ce roman évoque la folle équipée de la Bande à Bonnot, ces « bandits en auto » dont la légende est arrivée jusqu’à nous. Pécherot nous les fait découvrir au moment où tout est fini, ou presque. On est en 1913, ils sont en prison et, pour chacun, on revoit les circonstances de leur cavale, de leur arrestation.

Rencontre avec Alain Lipietz

Économiste reconnu internationalement, ayant contribué à élaborer une riposte économique à l’offensive néolibérale, Alain Lipietz est un des penseurs importants de l’écologie politique. Son dernier ouvrage est est polar, dans lequel il aborde plusieurs sujets…sur lesquels il a beaucoup à dire.

Nos amis égyptiens : vive le peuple, vivent les écrivains !

Deux grands écrivains égyptiens ont été reçus par La Réserve ces dernières années : Sonallah Ibrahim et Khaled Al Khamissi. De beaux souvenirs, de beaux livres, qui aident à comprendre.

Rencontre avec Eva Sas : philosophie de l’écologie politique

Eva Sas analyse avec clarté les fondements philosophiques de l’écologie politique. L’occasion avec elle d’une soirée philo passionnante.

La Ballade de Lila K. de Blandine LE CALLET (éd. Stock)

[par Josiane Lejeune]
La ballade de Lila K. est un roman troublant et attachant, un livre qu’on ne lâche pas tant le personnage principal semble crédible, tant les dérives du fonctionnement social sont vraisemblables et inquiétantes. Subtile alliance entre tendresse et violence, voici un excellent roman, à la fois sensible et pudique, original et inquiétant.

Eloge du carburateur, M B. Crawford (éd. La Découverte)

[par Sylvaine Thurin]
Sous-titré « Essai sur le sens et la valeur du travail », » L’Eloge du carburateur » nous explique que cette distinction fabriquée par « l’économie du savoir » tend à aliéner les salariés des grandes bureaucraties, où tout est fait pour appauvrir la pensée critique et la réflexion au profit du rendement.Cet essai qui se base sur l’expérience de son auteur est tout à la fois récit (souvent drôle), réflexion philosophique et sociologique.

Photo de groupe au bord du fleuve, d’Emmanuel Dongala (éd. Actes Sud)

Après les enfants soldats de Johnny chien méchant, Emmanuel Dongala met en scène dans son nouveau roman un groupe de femmes casseuses de pierre.
Ce roman est autant le récit d’un conflit social que celui d’un combat politique. Se battre jusqu’au bout pour ne plus être exploitées et se faire respecter, tel est le but des ces femmes qui n’ont plus rien à perdre.

Un voile. Un certain mois de juin (journal),  de Bérangère Lefranc (éd.Michalon)

Artiste plasticienne, Béatrice Lefranc a décidé d’éprouver, pendant un mois, le vécu et le ressenti d’une femme entièrement voilée. Ce livre est son journal.

No et moi de Delphine de Vigan (éd. J’ai lu)

Un roman touchant et émouvant. Une amitié naissante entre deux personnalités opposées. Delphine de Vigan sait relater la réalité de notre société et dépeindre nos sentiments.

San’kia, de Zahkar Prilepine (éd. Actes Sud)

En Russie aujourd’hui : une bande de jeunes voyous idéalistes qui s’attaquent à une bande de gangsters ayant tous les pouvoirs.

Siné, 60 ans de dessins, éd. Hoëbeke

Depuis plus de cinquante ans, Siné dessine, de la même manière, se moque toujours des mêmes (flics, curés, militaires), mais surtout de tous les con…formistes. Ah ils le font bien marrer ceux qui, la bouche en cul de poule, se déclarent « politiquement incorrects »! Tu parles, Charles (y compris le Grand, qu’il brocardait dans son journal [...]

Fille noire, fille blanche, de Joyce Carol Oates (éd. Philippe Rey)

Une fois de plus, Joyce Carol Oates nous plonge avec délectation dans un roman psychologique complexe dont elle a le secret. C’est avec art qu’elle dissèque l’Amérique des années 70, le racisme ambiant. A travers ces portraits de femmes, Oates nous décrit deux êtres que tout oppose, mais qui, au final, ont les mêmes peurs, les mêmes défaillances, la même solitude et le même lourd héritage familial.

Fille noire, fille blanche, de Joyce Carol Oates (éd. Philippe Rey )

Pennsylvanie, 1974 : le traumatisme de la guerre du Viêt-Nam est encore douloureux, le scandale du Watergate vient d’ébranler l’administration Nixon et entacher son credo « la loi et l ‘ordre », les luttes violentes des années 60 ont permis au mouvement des droits civiques d’amorcer une meilleure intégration de la population noire dans la société. C’est dans cette Amérique bousculée et en pleine mutation que deux jeunes filles de 18 ans partagent la même chambre au Schuyler College.

La philosophie de Lao Zhang, de Lao She (éd. Philippe Picquier)

Ce premier roman de Lao She, traduit pour la première fois en français, aborde des thèmes chers à l’écrivain chinois ; thèmes qu’il ne cessera plus d’évoquer à travers ses œuvres. Un pur moment de délice !

Kadogos, de Christian Roux (éd. Rivages /Noir)

« Kadogos », c’est comme cela qu’on appelle les enfants soldats au Congo.
Kadogos, c’est une de ces histoires d’amour, de moeurs et de mort qui permettent à Christian Roux de décrire le monde qui l’entoure, qui nous entoure. Avec son interrogation permanente sur la violence infligée aux plus faibles, qu’ils soient victimes de meurtres, d’abus sexuels ou de guerres qui les dépassent.

Yanvalou pour Charlie de Lyonel Trouillot (éd. Actes-Sud)

Le nouveau roman d’un grand écrivain haÏtien. Ne pas ignorer plus longtemps !

La Voix du couteau, de Patrick Ness (éd. Gallimard-Jeunesse)

Un véritable choc, un ovni dans la littérature jeunesse!

Pour une vie plus douce de Philippe Routier (éd. Stock)

Cet émouvant roman met en scène les déchirements d’une famille confrontée aux méandres du surendettement et du rêve consommateur.

Taxi de Khaled Al Khamissi (éd. Actes-Sud)

[par Stéphane Bernard]
Un passionnant road movie, romanesque, sociologique et égyptien !