stop
play
  • Pour nous retrouver, il y a également la page Facebook

    http://www.facebook.com/librairielareserve

  • Marc Dufumier à La Réserve mercredi 14 mars 20 h45

    Sur le bio, l’agriculture, les rapports Nord Sud. Un débat organisé avec la Biocoop du Mantois

  • Hélas La réserve à Epône c’est fini ! La Biocoop continue, bien sûr !
  • nouveaux horaires à La Réserve Mantes-la-Ville

    Du mardi au samedi de 9 h 30 à 19 h 30 sans interruption. Feré dimanche et lundi.

  • ESPACE LIBRAIRIE LA RESERVE A EPONE : LE BLOG

    Pour suivre toute l’actualité dans l’Espace librairie La Réserve à Épône, retrouvez notre blog en cliquant ICI.

    Hélas La réserve à Epône c’est fini ! La Biocoop continue, bien sûr !

  • commandez par Internet à La Réserve

    par mail à  commande@librairielareserve.fr

    et retirez votre livre à La Réserve. Vous êtes prévenu par mail dès que le livre est disponible (mis de côté ou commandé pour vous).

Mon amour ma vie de Claudie Gallay (coll. Babel et Babel J, éd. Actes Sud)

Mon amour ma vie de Claudie Gallay (coll. Babel et Babel J, éd. Actes Sud)

Dan est le fils de « Mam’ » et de « Pa’ », anciens artistes de cirque. Ils vivent au sein d’un camp tsigane.

La vie ne lui fait pas de cadeaux , pas plus qu’au reste de sa famille : les   Pazzati. Le but de cette famille au caractère brut et aux croyances bien ancrées est de partir d’ici, partir du bord du périphérique lorsqu’ « ils » auront enlevé le pylône.

Le but de Dan est de voir la mer et bien plus encore : il veut « vivre », s’emplir les poumons d’un air frais, jouer de la musique, observer les gens, admirer sa mère, et le monde.

Plusieurs drames surviendront dans le camp. L’oncle Jo mourra pour ne laisser sur terre que
son saxo. Mais Dan a aussi deux grands amours : sa guenon, douce et pleine de tendresse, et Zaza , une petite fille handicapée et débordante de fantaisie.

Dan tient de sa mère : il n’hésite pas à répandre son sang sur le  sol des églises, tout comme sa mère qui vient maudire Dieu lorsqu’elle est en colère.

Chaque personnage, vu à travers les yeux de ce jeune garçon, possède une force, une fierté : l’oncle Sam et ses oiseaux ; l’oncle Jo et sa musique : leur poésie. Et surtout, « Pa’ », plongé dans ses magouilles avec les jeux et grand pratiquant des rituels Roms. Enfin « Mam’ » : belle, jeune, qui danse en plein milieu d’un bar ou achète une tonne de sucreries à son fils.
Cependant, ces deux parents sont implacables avec leur fils.
Claudie Gallay nous livre un roman fort en émotions et plongé dans l’univers à la fois triste et magique des Tsiganes. Une plume déroutante, poétique. Un beau voyage.